RD125


Ce bout de route qui relie Billancelles à Courville sur Eure

est un axe que les billancellois empruntent le plus fréquemment.

Durant quelques jours, environ les deux mois que dureront les travaux, des déviations seront mises en place.


        la RD125

Des explications et des photos à lire juste là     ...................  >  > >


 

plusieurs chapitres accessibles directement d′un clic sur un sujet ci-dessous :

 

 

 


Le CHANTIER

Élargir la route entre Billancelles et Courville sur Eure

Pour porter la largeur de la chaussée de 4.5 à 5.5m(y compris la surlargeur et 6.5m avec bandes dérasées), il faut repenser l'ensemble de sa tructure (zone de roulement actuelle,reconditionnement des bas-cotés) et des matériaux et leur agencement.

Une chaussée est composée de plusieurs couches successives de matériaux.
Leur rôle est de permettre au sol support de pouvoir résister aux contraintes liées à la circulation des véhicules, en fonction de sa portance et des charges auxquelles on va le soumettre.

Le dimensionnement des structures de chaussées est indispensable pour permettre aux ouvrages de résister dans le temps au trafic des véhicules.
Les méthodes de dimensionnement sont le fruit de nombreuses années d’expérience et de recherche, sur les sols et les constituants qui entrent dans la construction des couches de voirie.

La structure



Les bermes actuelles sont retravaillées pour permettre l'élargissement de la chaussée.
Elles sont creusées pour recevoir une base stabilisée pouvant soutenir le trafic dans les mêmes condition que l'ensemble de la chaussée qui va être réalisée.


Deuxième temps

C'est à ce moment qu'intervient l'ARC 1000®.


La machine décape la zone d'emprise de la future route et assure divers procès de traitement des matériaux récupérés avant de les redisposer, formant ainsi une sous-couche qui recevra la nouvelle chaussée.

Un tracteur tire la citerne d'eau nécessaire aux traitements

Elle est assistée, pour cela, d'une niveleuse et de rouleaux compresseurs.
Cette phase achevée, il faudra un temps de sèchage de la couche obtenue, ce qui peut prendre plus ou moins de temps en fonction de la météo, généralement une vingtaine de jours.

 

 

 

 

Jean-Marc BONNET (maire), Josette MOUTON et Gilles GERVAISE (adjoints) se sont rendus sur le chantier constater l'avancement du travail effectué par l'ARC 1000®

 

 

 

 

 

Au passage, ils ont pu voir les dents de la machine.

 

 

 

 


Enfin ...

Enfin ce sera la pose du revêtement bitumeux et les éventuels marquages au sol avant d'être rendu à la circulation.



Nous vous en dirons plus dans nos prochains reportages sur ce chantier...